Je vous propose aujourd’hui de poursuivre sur la voie de la rédaction web efficace avec de nouveaux conseils et astuces pour vous faciliter la tâche et obtenir des contenus qualitatifs et compatibles avec les besoins de référencement.

Je vous ai dans un premier temps proposé 5 manières de créer du contenu pertinent pour vos cibles. Dans la première partie de ces astuces et conseils pour rédiger efficacement, nous avons vu ensemble les préalables à la rédaction, pour définir l’identité de l’entité qui prend la parole en ligne et sa façon de s’exprimer.

Le thème, point fixe et central de votre communication


Cela semble évident, il faut tout d’abord commencer par choisir ce dont vous allez parler.
“De mon activité, de mon offre, de mon business, bien sûr”, me répondez-vous.

theme point central communication


Sauf qu’un choix de thématique aussi “simpliste” n’est pas toujours pertinent :

  • il vous amène à parler de vous, et nous avons déjà vu que vos lecteurs préfèrent que vous leur parliez d’eux ;
  • en fonction de la nature de votre activité, il peut être trop vaste et poser ainsi des problèmes sérieux, tant sur le choix des sujets (nous y viendrons ensuite) que sur le référencement de votre blog ou de votre site ; celui-ci pourrait en effet rapidement prendre l’allure d’un fourre-tout, ce que ni les internautes ni les moteurs de recherche n’apprécient ;
  • il ne vous permet pas de vous différencier de tous vos concurrents qui n’auront pas eu la sagesse de lire ces quelques lignes et d’en tenir compte.

Le thème doit être le fil rouge commun à toutes vos activités en ligne. Il devrait par exemple pouvoir servir de titre à votre blog. Il est, idéalement, porté par les mots clés que vous souhaitez travailler en priorité pour le référencement SEO de votre site et vos initiatives de webmarketing.
Si la thématique choisie doit évidemment avoir un rapport avec votre offre, elle peut n’en couvrir qu’une partie ou au contraire concerner un ensemble plus ou moins complet de la chaîne de compétences dans laquelle vous vous inscrivez.

Vous produisez des écrous et des vis ?
Votre thème peut être l’évolution des techniques et qualités de l’acier ou des alliages métalliques.
Mais votre thème peut également être les dernières évolutions des solutions d’amortissement des phénomènes vibratoires qui peuvent impacter les utilisateurs de vos produits.

Vous êtes consultant en RH ?
Votre thème peut être l’externalisation d’un service auparavant majoritairement exercé en intra et ses conséquences pour les différents types d’entreprises.
Mais votre thème peut également être les difficultés d’intégration de la génération Y dans les PME industrielles de Rhône-Alpes.

Vous créez, fabriquez et distribuez artisanalement des accessoires de mode ?
Votre thème peut être le processus de création d’un artiste / entrepreneur.
Mais votre thème peut également être la question de la qualité et de l’éthique dans le secteur du prêt-à-porter.

Vous proposez des services financiers ?
Votre thème peut être le rapport à l’argent et la place qu’il prend dans la vie des entrepreneurs.
Mais votre thème peut également être une catégorie bien précise de placements, que vous cherchez à expliciter et, éventuellement, à promouvoir.

Il n’y a pas de formule magique pour définir le thème le plus performant pour votre communication web.
Il doit cependant :
  •  être conforme à votre personnalité et à vos valeurs (évitez de parler d’éthique si vous optimisez vos coûts en sous-traitant votre production auprès de prestataires low-cost…) ;
  • répondre aux attentes de vos cibles, que vous avez idéalement identifiées et matérialisées sous la forme de buyers persona.
  • générer suffisamment de questionnements et d’informations pour faciliter le choix des sujets.

Une fois que votre thème est choisi et formulé, vous allez devoir le travailler dans la durée.
Il est donc important de le choisir avec attention et de le formuler clairement.

Le sujet, l’information que vous souhaitez transmettre


Lorsque le thème est identifié avec précision, votre prochaine mission est de trouver dans ce périmètre des sujets à traiter.
Cette question a dans une certaine mesure été déjà abordée dans 5 manières de créer du contenu pertinent pour vos cibles, mais je vous propose d’aller plus loin.

lister sujet contenu marketing

Le formulation de votre thème vous donne un ensemble de mots qui doivent être toujours présents dans votre esprit afin d’en relever toutes les occurrences.
Chaque fois qu’une personne ou qu’un site utilise, bien ou mal, un mot en lien avec votre thème, vous devriez vous demandez si vous pouvez en tirer une publication utile à vos lecteurs et efficace pour votre référencement.

C’est à ce stade qu’une veille s’avère utile, puisqu’une telle démarche vous permet d’accéder simplement et rapidement à un grand nombre d’informations plus ou moins proches de votre thème. Ce que vous pensez des informations que vous trouvez ainsi, votre réaction de professionnel(le) à ces actualités ciblées, ce sont des sujets potentiels.

Si le suivi de l’actualité est une source permanente d’idées de sujets, il faut toutefois prendre garde à ne pas les traiter de façon trop temporelle, au risque de limiter la durée de vie, et donc l’efficacité, de vos contenus.
L’analyse et l’explication de nouvelles tendances est préférable au commentaire de la collection printemps / été 2017, par exemple.

Au même titre que le thème devrait pouvoir servir de titre à un blog, le sujet devrait pouvoir servir de titre à une publication sur ce même blog.

L’angle, ou votre point de vue sur l’information que vous transmettez


Le dernier élément à choisir est l’angle. C’est un concept journalistique à la fois simple et très compliqué, au point que de nombreuses contributions scientifiques s’amoncellent dans de vaines tentatives d’en proposer une définition définitive.

Pour faire simple, l’angle, c’est votre point de vue sur le sujet que vous souhaitez traiter.
Mais votre point de vue professionnel, pas votre point de vue individuel.
Lors de mes nombreuses interventions visant notamment à expliciter la notion d’angle, j’en suis venu à développer une métaphore pour en faciliter la compréhension.
Je vous la livre telle quelle :

“Imaginez que vous êtes un journaliste et que votre rédacteur vous envoie couvrir le salon de l’Auto de Lyon.

Si vous travaillez pour un magazine dédié au sport automobile, vous vous intéresserez aux modèles sportifs, aux voitures de courses et mettrez en avant la puissance des moteurs ou l’aérodynamisme des carrosseries.

Si vous travaillez pour Que Choisir, vous vous intéressez aux prix, à la sécurité, aux normes et certifications des nouveaux véhicules et privilégierez sans doute les modèles familiaux.

Si vous travaillez pour le supplément féminin du quotidien local, vous chercherez peut-être les couleurs, accessoires et aménagements qui facilitent la vie de vos lectrices.

Si vous travaillez pour un quotidien économique, vous enquêterez sur les brevets, le coût de revient ou la proportion de pièces produites à l’étranger…”

Comme vous l’avez compris, l’angle à également à voir avec le thème, puisque ce dernier délimite et influe sur les catégories d’internautes que vous souhaitez attirer et intéresser.
Dans une certaine mesure, il ne serait pas faux de considérer que l’angle, c’est la façon dont le thème et le sujet se recoupent.

Pour faciliter la définition de l’angle, il peut être utile de garder à l’esprit qu’il prend généralement la forme d’une question.

Vous produisez des écrous et des vis et avez choisi pour thème l’évolution des techniques et qualités de l’acier ou des alliages métalliques ?
Pour un sujet concernant une nouvelle méthode de production par impression 3D, l’angle pourrait être Quels sont les avantages techniques de l’impression 3D pour la production de tiges filetées ?

Vous êtes consultant en RH  et avez choisi pour thème les difficultés d’intégration de la génération Y dans les PME industrielles de Rhône-Alpes
Pour un sujet concernant le développement du travail collaboratif, votre angle peut être Quels outils pour faciliter les échanges entre nouvelles et anciennes générations dans l’entreprise ?

Vous créez, fabriquez et distribuez artisanalement des accessoires de mode et avez choisi pour thème la question de la qualité et de l’éthique dans le secteur du prêt-à-porter.
Pour un sujet concernant le lancement d’une nouvelle gamme d’étoffes imprimées, votre angle peut être Quelles sont les conséquences sur l’environnement des encres utilisées pour cette nouvelle collection ?

Vous proposez des services financiers et vous avez choisi pour thème le rapport à l’argent et la place qu’il prend dans la vie des entrepreneurs ?
Pour un sujet concernant de prochaines échéances fiscales, votre angle pourrait être Que devient l’argent que vous allez tenter d’économiser via un dispositif d’optimisation fiscale ?

Le travail fait n’est plus à faire


Thème, sujet, angle : les principales erreurs concernant ces trois notions sont
  • des choix “larges”, qui donnent l’impression de pouvoir les traiter plus facilement, puisqu’il y aurait plus de choses à dire ;
  • des choix non ou mal formulés, puisque l’idée générale serait identifiée par le rédacteur.


Choisir un thème et des sujets / angles généralistes est l’un des erreurs les plus répandue : le rédacteur évite de prendre une décision et imagine qu’en se laissant une plus grande latitude à broder, il réussira plus facilement à produire son quota de mots.
Rien n’est plus faux, et c’est notamment très difficile d’entamer la rédaction si les thème / sujet / angle ne sont pas précis.

planifier sa creation de contenu

Ma métaphore pour l’expliquer :

“Vous devez vous rendre d’un point A à un point B.

Si vous planifiez votre parcours, vous disposez d’un chemin tracé selon vos besoins et envies et êtes certains d’arriver à destination en passant par les différents points d’intérêts.

Si vous ne le planifiez pas, vous risquez de parcourir la campagne en tous sens, en ratant ou oubliant certaines choses et au risque de ne pas arriver exactement au terminus espéré.”

Cette vision du chemin à parcourir, c’est le tryptique thème / sujet / angle qui vous la fournit.

“Mais il y a un aspect intéressant ou une information importante qui ne rentre pas dans le sujet / angle de mon article du jour, mais que je voudrais aborder” me dites-vous ?
“Faites en un autre article !” vous répondrais-je en vous rappelant que vous avez plus à craindre la pénurie que la surabondance, si votre objectif est de fournir des contenus web de qualité et d’en tirer des bénéfices.

La vision et la compréhension de l’ajustement thème / sujet / angle est indispensable, mais n’est pas suffisante.
Je vous invite à toujours les formuler clairement et précisément. De les écrire tout en haut de votre document texte pour pouvoir y revenir et vous assurez que vous ne déviez pas.
Lorsque j’anime des formations à la rédaction et que mes stagiaires tentent d’appliquer les bonnes pratiques que je leur propose, je circule entre leurs tables avec une seule et même question : “de quoi tu parles ?”
Tant qu’ils ne sont pas capables de répondre en une phrase, je ne leur pose pas ma seconde question “qu’est ce que tu racontes ?”, et ainsi de suite.

Ne pas formuler clairement son sujet et son angle, c’est prendre le risque de s’éloigner de l’intention originale et de tout mélanger ou d’être carrément “hors-sujet”.

Ne pas choisir et formuler clairement son thème, ses sujets et ses angles, c’est donc gagner un peu de temps en évitant de prendre une décision, pour ensuite en perdre beaucoup en aller-retours improductifs, hésitations et erreurs.

Si vous m’avez suivi jusque là, c’est que vous êtes vraiment intéressés, et je vous propose donc de nous retrouver prochainement pour tout ce qui concerne le plan, la titraille et, finalement, les techniques de rédaction proprement-dites.

Inscription newsletter novadeo

Inscrivez-vous à notre blog

Guide pour booster la génération de leads de votre site internet

Faites-nous part de vos commentaires au sujet de cet article.

Inscrivez votre commentaire ci-dessous.